Théo Curin : La rage de nager

Le Lunévillois Théo Curin s’est fixé le projet fou de traverser le Lac Titicaca à la nage. Le nageur s’est lancé dans cet incroyable défi pour dénoncer la recrudescence de particules plastiques dans des espaces naturels.

C’est évidemment un projet citoyen et sportif que s’est lancé le nageur de 21 ans. Mais il s’agit également d’un véritable challenge personnel pour lui qui a dû se faire amputer de ses bras et jambes à 6 ans suite à une méningite foudroyante.

La traversée du Titicaca : Un « rêve fou » en équipe

Le nageur ne s’est pas engagé seul dans son aventure écologique et sportive. Pour affronter les 122 kilomètres et les eaux glacées du Titicaca, le jeune homme de 21 ans embarque avec lui la nageuse olympique Malia Metella et Matthieu Witvoet l’éco-aventurier. Théo a en effet réussi à convaincre ces 2 personnalités de l’importance de son défi et a réussi à les convaincre de l’accompagner dans son aventure en terres Boliviennes et Péruviennes.

Théo Curin, Malia Metella et Matthieu Witvoet : Un périple en autonomie

Pour affronter les eaux hostiles du Titicaca et parcourir la distance qui sépare la Bolivie du Pérou par les eaux les compagnons sont en autonomie. Equipés de leur radeau de survie, les 3 aventuriers nagent la journée et essaient de se reposer le soir. C’est donc une aventure et un défi aux limites des capacités humaines que se sont fixés les 3 amis.

Défier les eaux froides du lac Titicaca : Un véritable défi physique

Parcourir 122 kilomètres seuls à la nage ce n’est pas évident. D’autant plus que le lac se situe à 3 750 mètres d’altitude, ce qui signifie que l’oxygène y est rare. Ces conditions ne semblent pourtant pas trop affecter le jeune homme qui  trouve le moyen de faire des plaisanteries en plein milieu du parcours lors de ses échanges avec les équipes sur terre.

Malgré l’apparente facilité que laisse transparaître le jeune nageur, la tâche n’a rien d’aisé. En effet, à une altitude moins élevée cela pourrait s’apparenter à une balade de santé pour une personne correctement entraînée mais à presque 4 000 mètres… Une telle traversée se transforme en véritable défi.

Les aventuriers doivent en plus faire face à une difficulté supplémentaire, les conditions météorologiques plus que délicates. Les nageurs doivent affronter orages et giboulées dans les eaux d’un lac Titicaca qui peut vite devenir un vrai cauchemar.

Théo Curin : Une star en Bolivie et au Pérou

Bien plus que les Lunévillois, Théo et ses amis ont réussi à séduire les populations locales. Les aventuriers ont même eu droit à une cérémonie chamanique et à l’encouragement de plusieurs dizaines de badauds sur les bords du lac à leur départ.

Malgré un léger retard, les aventuriers n’ont pas abandonné et ont réussi à atteindre les rives du Pérou en 5 jours. La folle aventure n’est cependant pas terminée puisqu’il reste encore 80 kilomètres à parcourir pour la traversée complète.