Nous savions tous, vous et moi que SEKOUTOUREYAH n'est ni une académie de prudence ni un théâtre d'héroïsme mais un palais de vanité, où  conseillers et ministres incompétents et compétents se croisent et se regardent en chiens de faïences. Mais nous ne savions pas que ce comportement ostentatoire n'avait pas ses limites.

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account