Singapour, le 05 octobre 2018 – À l’occasion des 60 ans de la République de Guinée, Winning International Group organisait mardi soir à Singapour un grand dîner de célébration du Jour de l’indépendance guinéenne. Environ 130 invités étaient réunis à l’hôtel Shangri-La pour participer aux festivités, parmi lesquels on pouvait trouver de nombreux diplomates, hommes d’affaires et journalistes asiatiques et africains.

Lors de la cérémonie, M. Sun Xiushun, Consul honoraire de la République de Guinée à Singapour et Président de Winning International Group, en a profité pour annoncer que le Ministère des Affaires Étrangères guinéen allait considérablement assouplir la procédure de visa pour les citoyens singapouriens. En parallèle, plusieurs vidéos de présentation sur les opportunités d’investissements en Guinée ont permis aux invités de découvrir le potentiel pour les affaires de la République de Guinée.

Alors que le monde voit resurgir les fléaux du nationalisme et du protectionnisme, les différents participants ont tenu à souligner l’excellente coopération et complémentarité de la Guinée et de Singapour. L’expérience de développement original de Singapour et ses capacités d’investissements, les ressources naturelles de la Guinée et le dynamisme de sa jeunesse sont autant d’éléments traçant la voie pour un partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays.

« Je suis très fier de pouvoir rendre hommage aujourd’hui au peuple guinéen pour les 60 ans de son indépendance, a déclaré M. Sun Xiunshun, Président de Winning Group International. En investissant et en opérant en Guinée, Winning Group International a conscience de son rôle majeur dans le développement économique et social pour mener le pays à la prospérité. »

Pour le professeur associé Fu Qiang, directeur du China Business Centre de la NUS Business School, « Avec une population jeune dans un monde vieillissant, L’Afrique a une carte évidente de dividende démographique à jouer. Considérant le fait que de nombreux jeunes vivent en zones rurales, les pays africains doivent créer les conditions pour le développement d’activités économiques agricoles et industrielles, à l’image de ce qui se produit à Boké ».

À propos du consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le consortium SMB-Winning regroupe trois partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US. L’État de Guinée, partenaire et membre du consortium, est actionnaire à hauteur de 10%. Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 5 500 personnes, a également construit et gère deux terminaux fluviaux.

Pour plus d’informations, visitez smb-guinee.com

Le train de la compagnie RUSAL/FRIGUIA a repris du service ce vendredi 5 janvier 2018. Sa mise en marche intervient après un long moment d’arrêt. La cérémonie, organisée au terminal pétrolier de Coronthie, dans la commune de Kaloum, a connu la participation des ministres Kassory Fofana (chargé du partenariat public-privé), Abdoulaye Magassouba (chargé des Mines), du gouverneur de Conakry, du directeur général de Rusal/Friguia, de l’ambassadeur de la fédération de Russie en Guinée. Les officiels ont exprimé leur joie de voir la relance de l’usine de Fria devenir une réalité, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

La locomotive est arrivée au terminal pétrolier de Coronthie vers 11 heures 15 minutes ce vendredi sous les applaudissements des nombreux employés de RUSAL/FRIGUIA présents sur les lieux. Le train reprend du service sur les 144 kilomètres de voie ferrée séparant Fria à Conakry. La satisfaction se lisait sur tous les visages.

 L’ambassadeur de la Russie en Guinée, Alexandre Bregadzé a dit que « le premier passage du train qui doit passer de Friguia jusqu’au port est très important. C’est un événement majeur parce qu’à partir de ce moment on peut dire que le projet FRIGUIA, surtout l’achèvement de ce projet est sur les rails, avec ce train. Nous espérons bien que les délais qui sont prévus pour la relance de ce projet, de l’usine Figuia est d’abord entre de bonnes mains et sur le bon chemin. Je béni ce projet et je vous témoigne que ce projet va démarrer au temps prévu et tout ira comme avant et encore mieux ».

Le ministre d’Etat, chargé des investissements et du partenariat public-privé, Ibrahima Kassory Fofana a dit que « ce projet est important parce qu’il marque le retour de FRIGUIA dans l’industrie guinéenne. C’est un grand pas pour la relance de l’usine de FRIGUIA ».

Pour Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la Géologie, « nous comptons sur RUSAL, nous avons confiance en eux, parce que jusqu’à présent ils ont respecté leurs engagements malgré les difficultés et ils peuvent compter sur notre soutien pour que ce projet se réalise dans les délais prévus ».

 Le gouverneur de Conakry, le général Mathurin Bangoura, a fait savoir qu’un travail préalable a été fait avec les responsables des communes et des quartiers traversés par les rails de RUSAL/FRIGUIA. « Des instructions ont été données aux maires et chefs de quartiers par rapport à la reprise des activités du train. C’est de demander aux populations que ce qui se faisait avec les rails de FRIGUIA, le train va recommencer à rouler sur les rails. Ce n’est plus le moment de jeter les ordures sur les rails », a mis en garde le gouverneur.

Le directeur général de RUSAL/FRIGUIA, Félix Paliutine a remercié « tous ceux qui se sont impliqués, notamment le ministère des ministères des mines, dans le redémarrage du chemin de fer. Ceci est notre première victoire. Et, c’est grâce au chemin de fer qu’on va accélérer la relace de FRIGUIA, la première usine d’Alumine en Afrique ».

Alors que le sous-sol du pays d’Afrique de l’Ouest regorge d’«or rouge», les retombées en termes d’emplois ne sont pas celles qui étaient escomptées pour une population entre colère et résignation.

Plus d'articles...

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account