Ce lundi, 10 septembre  2018 à Conakry, l’école nationale d’administration (ENA) publique du Québec en Guinée a été  lancée par le ministre d’Etat de  l’Environnement Oyé Guilavogui. Elle a pour objectif, la professionnalisation des hauts fonctionnaires issus de divers départements ministériels

A l’entame, Billy Nankouma Doumbouya, ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration  a rappelé l’objectif  de cette mission.

Selon lui, la mission principale d’une ENA, est de recruter, former les hommes et les femmes qui feront vivre les administrations en leur transmettant l’éthique du service public fondé sur des valeurs de responsabilité, de neutralité, de performance et de désintéressement.

« Ces activités de l’ENA vont démarrer par la réalisation du programme de formation pour le master délocalisé en administration publique de l’ENA du Québec en Guinée » dit-il.

Il a ensuite précisé que le programme de formation en master d’excellence s’étendra sur une durée de 24 mois et financé par le budget national.

Parlant de l’objectif de l’ENA, le premier responsable de la fonction public a indiqué qu’il se résume à deux dimensions fondamentales. « La première est une dimension d’expertise qui exige une logique généraliste et interministérielle. Elle prône l’expertise dans tous les sens essentiels de l’action publique. La deuxième est une dimension de management public qui est basée sur la démocratisation de l’accès à la fonction publique et la professionnalisation de la formation des hauts fonctionnaires, qui s’effectue dans les domaines spécifiques » explique-t-il.

Il a enfin  invité les partenaires d’accompagner le gouvernement guinéen dans le cadre de la construction du site de l’ENA de Guinée situé à Kenendé, dans la préfecture de Dubréka.

De son coté, Oyé Guilavogui , ministre  d’Etat de l’environnement  se  réjouit du lancement des activités. « C’est avec un grand plaisir et un intérêt manifeste que je représente le chef du gouvernement  pour procéder au démarrage des activités de formation de la première promotion de l’école nationale de l’administration de Guinée (ENA-Guinée), par le biais du lancement officiel du programme de master d’excellence délocalisé de l’école nationale d’administration publique du Québec en Guinée » déclare-t-il.

Pour  terminer, il  tient  à préciser que l’existence d’une bonne administration est une condition essentielle pour le développement d’un pays. « Car, elle est le principe de conception, d’élaboration des politiques publiques de développement et de leur mise en œuvre » conclut-il.

Aboubacar Pastoria Camara

Le Chef de l’Etat vient de procéder un léger remaniement du gouvernement Mamady Youla.  Sanoussi Bantama Sow revient dans le gouvernement au département des sports, de la culture et du patrimoine historique. En séjour à l’étranger, le désormais ancien ministre conseiller à la présidence de la République, Bantama Sow, est revenu hier dimanche à Conakry. A cette occasion, ses partisans se sont fortement mobilisés à l’aéroport de Conakry-Gbessia pour lui exprimer leur soutien inconditionnel même si certains citoyens désapprouvent sa nomination. $

En fin d’après-midi, une forte mobilisation des jeunes, des sages, des femmes en uniformes à l’effigie de Bantama pour les uns et jaune RPG Arc-en-ciel, muni de banderolles et pancartes sur lesquelles on pouvait lire « merci M. le Président Bantama Sow symbole de la constance », « Bantama Sow, espoir du monde des sports, de la culture et du patrimoine historique », « Bantama Sow, la fidélité ». Des chants et danses, des séquences de sports en roulettes, des prestations de troupes artistiques et culturelles ont rythmé la cérémonie.

Il était 19 heures 15 minutes lorsque le ministre Sow foule le sol guinéen. Après un petit entretient avec un cercle restreint dans le salon VIP de l’aéroport, il s’est offert un bain de foule. La sécurité fortement mobilisé a eu du mal à contenir la foule, chacun voulant serrer la main du ministre Sow.  

Pour les organisateurs, l’accueil a été une grande réussite.

Kalil Baro, opérateur économique laisse entendre que c’est un acte de reconnaissance à l’endroit du ministre Bantama pour ses efforts non seulement pour le parti mais aussi au gouvernement. Il n’a pas manqué de féliciter le Chef de l’Etat pour ce choix qui satisfait ses partisants.

Ansoumane Condé « Adioce », opérateur culturelle : « La fidélité est un art qui appartient aux grands hommes »

Cet ami d’enfance du ministre Sanoussi Bantama Sow se dit combler de joie à cause de cette grande mobilisation des populations. Pour lui, c’est un mérite pour sa constance avec le Président de la République ainsi que les nombreuses réalisations de Bantama lorsqu’il était ministre de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et des sports. Entre autres réalisations Adioce cite la clôture du stade de Nongo, la mise à disposition des subventions à toutes les fédérations sportives du pays, l’achat de 150 vélos donnés à la fédération guinéenne de cyclisme pour le tour de la Guinée, la réhabilitation de la piscine olympique « Marocana » du stade du 28 septembre.  

« La fidélité, déclare-t-il, est un art qui appartient aux grands hommes, responsables, organisés et ambitieux.

Je demande aux jeunes sportifs, au monde culturelle de rester souder pour accompagner ce grand combattant, Sanoussi Bantama Sow dans sa lourde mission que le Président vient de le confier dans l’intérêt de notre pays ».

A sa descente d’avion le nouveau ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique remercie le Chef de l’Etat, le peuple de Guinée, la jeunesse guinéenne. Sanoussi Bantama Sow promet « dans les jours à venir de faire bouger les sports, la culture dans l’intérêt supérieur de la Guinée et des guinéens ».

Alhassane Barry

Dans le cadre de l'application de l'accord global du dialogue inter-guinéen le Ministère de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation a adressé une circulaire aux gouverneurs, maires, présidents des délégations spéciales, préfets et sous-préfets. Mais quel est l'objectif de cette circulaire? Lisez son contenu!

Nos enquêtes au niveau de la Caisse Nationale de  Sécurité Sociale se poursuivent, plus nous avançons plus on se rend compte du mal causé au niveau de cette boite.
Jusqu’ici nous sommes surpris du silence des multiples organisations de la « Société Civile » des Syndicats des travailleurs sensés se saisir de ce scandale pour défendre les intérêts des travailleurs et des assurés. Nous comprenons que les députés de notre assemblée ne pourront pas lever un doigt puisque un des leurs est impliqué.
Il est de plus en plus évident que le Gouvernement de Mamady Youla n’est pas prêt à se saisir de ce dossier pour demander une mission d’audit indépendante au niveau de la caisse nationale de sécurité sociale, comme Mr Sankhon évolue au sein des instances du Rpg-arc-en-ciel, il est intouchable et il se sert de l’argent du contribuable pour financer les activités du parti au pouvoir.
Des marchés attribués aux membres de sa famille ou à des « amis » ça se passent tous les jours à la CNSS. Notre toute dernière découverte confirme cette thèse.
Trouvez ci-joint le document du marché gré a gré que Mr Sankhon a attribué, sans appel d’offre, a une entreprise « Ivoirienne » FM Junior.

files/FM-JUNIOR.pdf
Saliou Bah
Media d’Afrique Boston
www.lejourguinee.com
6172576180

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account