C'est une décision surprenante de la part du ministère guinéen de la Culture et du Patrimoine historique. Sur cette décision, il est désormais interdit d'organiser sur l'ensemble du territoire national tous les concours de beauté à dimension nationale. Lisez la décision du MCPH

 

LE MINISTRE,

 

-          VU  la Constitution ;

 

-          VU  le Décret  D/2016/003/PRG/SGG  du  4 Janvier 2016, portant nomination des Membres du Gouvernement ;

 

-          VU  le Décret D/2016/143/PRG/SGG portant attributions et organisation du Ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique ;

 

-          VU  la convention de partenariat signée entre le Ministère en charge de la Culture et l’Association COMIGUI en vue de promouvoir la beauté de la femme guinéenne.

 

-          Constatant des failles regrettables sur le plan organisationnel dans l’élection « Miss Guinée » édition 2017, ainsi que dans la gestion des éditions précédentes.

 

-          Rappelant que l’élection « Miss Guinée » constitue aux yeux du Ministère en charge de la Culture une opportunité de promotion de la beauté et de la culture guinéenne authentique sur la scène internationale et non pas un facteur d’atteinte à l’image sacrée de la femme guinéenne,

 

DECIDE

 

Article 1er : La convention de Partenariat  entre le  Ministère de la Culture et le Comité Miss-Guinée (COMIGUI) portant sur l’organisation de concours de beauté au plan national, est suspendue jusqu’à nouvel ordre à compter de la publication de la présente décision.

 

Article 2 : Jusqu’à l’élaboration d’un nouveau cahier de charge et d’un code d’éthique et de déontologie par une commission qui sera érigée à cet effet, toute organisation ayant pour objet les concours de beauté à dimension nationale est désormais interdite sur l’étendue du Territoire sous peine de retrait de la licence d’entrepreneur et d’organisateur de manifestations culturelles, sans préjudice des poursuites judiciaires.

 

Article 3 : Pour la promotion de l’image la plus positive de nos valeurs culturelles traditionnelles et authentiques, un cahier des charges sera élaboré ainsi qu’une charte d’éthique et de déontologie en vue de définir dans les moindres détails les nouvelles modalités et/ou conditions d’organisation de l’élection Miss-Guinée.

 

Article 4 : La présente Décision qui prend effet à compter de sa date de signature sera enregistrée et publiée partout où besoin sera.

 

Conakry, le 13 Février 2017

Siaka BARRY, ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique

 

 

 

 

 

Lors de son passage historique à l’Université Cheik Anta Diop de Dakar, l’ancien président français avait tenu des propos très controversés à l’endroit du continent africain. Nicolas Sarkozy avait déclaré que "l'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire. […] Le problème de l'Afrique, c'est qu'elle vit trop le présent dans la nostalgie du paradis perdu de l'enfance. […] Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n'y a de place ni pour l'aventure humaine ni pour l'idée de progrès".

Cette sortie médiatique de l'ancien président français avait suscité un tollé auprès des intellectuels africains qui n'ont pas manqué de rappeler à Sarkozy que l'Afrique était le berceau de la civilisation.

Récemment, c'est le ministre guinéen des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique de s'ériger contre cette contrevérité du candidat perdant des primaires de la droite en 2016 en France. Siaka Barry a contredit Nicolas Sarkozy à l'occasion d’une conférence sur la conservation des manuscrits africains.

"Contrairement à un certain discours fait à l’Université de Dakar comme quoi l’Africain n’était pas assez entré dans l’histoire, l’Africain est  bel et bien entré dans l’histoire non pas par  effraction, mais par la grande porte en plein possession de son moi culturel et qu’il a bien connu l’écriture. Et que les régions désertiques du Sahel ont été des vivants foyers de diffusion de l’écriture arabe qui fut acclimaté sous nos cieux et réutilisé dans nos différentes langues",  a-t-il déclaré.

 Kendessa Diallo avec A.S Diallo

La cérémonie officielle de la 37éme édition de la Ziarra Omarienne s'est déroulée dans une ambiance d'apothéose ponctuée par des prières pour une paix durable au Sénégal.

Elle a été présidée par le ministre de l'Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, accompagnée d'une forte délégation gouvernementale, des familles religieuses (Mourides, Tidianes, Layénnes etc....), des chefs coutumiers, des ambassadeurs accrédités au Sénégal, des représentants des partis politiques,  de la société civile ainsi que des organisations religieuses.

En prenant la parole, chaque orateur a magnifié le travail inlassable du khalif Thierno Madani TALL pour l'union des musulmans mais aussi la préservation des acquis que nous ont légués nos devanciers.

Quant au ministre de l'Intérieur, il s'est appesanti sur la préservation de la jeunesse contre l'endoctrisme. Il a invité les religieux  et aux porteurs de voix à la ''protection des contenus doctrinaux''. Il les incite à œuvrer pour la recherche de solutions adéquates aux multiples menaces. Il a remercié aussi le khalif pour les prières formulées pour le retour de la stabilité en Gambie et lui demande d'en faire autant pour le Mali où la stabilité fait défaut à cause de la violence.

En réponse, le khalif Thierno Madani Tall a dénoncé la recrudescence de la violence dans notre pays avec des agressions et des meurtres. Il a invité les autorités à renforcer les efforts dans les domaines de la sécurité avant de formuler des bénédictions pour une stabilité et une paix durables.

Alpha Sidibé Dakar pour lejourguinee.com

 

La Communauté musulmane du Sénégal particulièrement la famille omarienne célèbre du 27 au 30 janvier 2017 la Ziarra annuelle de Thierno Seydou Nourou Tall. Cette manifestation culturelle marque aussi la commémoration  des 10 ans de la disparition de Thierno Mountaga Tall.

L'ouverture  de la cérémonie s'est tenue dans un hôtel de la place avec une grande conférence Internationale présidée par le Chef de l'Etat, Macky SALL.

Ce dernier a magnifié le parcours de Thierno Mountaga Tall non sans évoquer l'héritage qu'il incarnait à travers les valeurs et les vertus d'un homme de Dieu (Bâtisseur de la spécificité omarienne, Dépositaire actif du patrimoine omarien, Acteur du leadership religieux, Régulateur social et artisan de la concorde et Artisan de la compassion et de la solidarité).

Au soir de sa vie, il acheva l'édification de la Mosquée Cheikh Oumar Foutiyou Tall ainsi que la rédaction de son excellent ouvrage intitulé'' les Perles rares de Cheikh Oumar''. La prière du Vendredi et le Khadara Jumma ont  drainé une immense foule qui, tout au long de la journée, se recueillait dans le mausolée des Saints hommes pour bénédictions.

Nous y reviendrons

Alpha Sidibé Dakar pour lejourguinee.com

 

Cette clôture a été d'abord marquée par la lecture du discours de la Ligue des Oulémas du Sénégal Commission des FATWAS sur la question de l'avortement dont des voix tendancieuses se sont élevées ces derniers temps pour plaider en faveur de l’établissement de nouvelles lois autorisant à la femme qui le souhaite. Elles mettent, en un mot, en garde les autorités contre l'avortement médicalisé. La ligue invite les autorités à ne pas légaliser de telles initiatives visant à permettre l'avortement sauf pour des raisons de santé majeure.

Ensuite, il y a eu la remise des prix aux cinq lauréats  qui se sont distingués lors du concours du récital de Coran qui s'est déroulé cette année en Mauritanie.  Profitant de cette occasion, Thierno Madani Tall, le khalif a annoncé que désormais le concours sera élargi dans l'espace CEDEAO car El Hadji Omar Tall était un précurseur de l'Unité Africaine. Enfin, il y a eu  les bénédictions(prières) que toute l'assistance attendaient avec joie et ferveur. Signalons que le gouvernement était représenté par le ministre de l'Education Nationale Serigne Mbaye Thiam.

Accroché, M. Ahmadou Mouctar Tall, le chargé de la Communication des AHBAB organisateurs de la ziarra a remercié le Tout Puissant Allah "qui nous a permis de faire cette ziarra, la 37 éme édition dans d'excellentes conditions. On ne cessera jamais de le remercier , c'est une obligation pour tout musulman. Après cela, nous satisfaire des choses qui se sont bien déroulées sans qu'il y ait des problèmes au niveau de la sécurité, des cuisines, de la masse humaine qui a répondu présente. On a pas dénombré un seul blessé ni malaise. Tout rentre dans le cadre de remercier Allah.

Ensuite, M. Tall a remercié le khalif général, Thierno  Mamadou Bachir Tall et Thierno Madani Tall, notre Serviteur de la communauté omarienne qui a tout mis en oeuvre avec les AHBAB et les RABITOU pour que cette ziarra soit une réussite durant les 4 jours passés ensemble.

Ce qui a été dit et produit scientifiquement, je pense que tout pèlerin qui était venu à la ziarra peut se targuer d'avoir quelque chose en lui même qu'il peut ramener chez soi un enseignement ou un écrit qui pourra le guider dans sa vie. C'est de ça  qu'on a besoin de la ziarra. Nous remercions tous ceux qui de prés ou de loin ont participé à la réussite de la manifestation''.

Alpha Sidibé, Dakar pour lejourguinee

 

C'est avec une très forte affluence des pélérins venus des différentes régions du Sénégal et de la sous région que se déroule la Ziarra annuelle de la Communauté Omarienne.

Hormis les aspects cultuels réservés à la manifestation, les vendeurs se font de bonnes affaires durant ces 4 jours. Ils excellent dans beaucoup de domaines allant de la vente de chapelets, des bonnets, des chaussures, des boubous, des livres coraniques, des nattes de prières, de l'encens, des fruits sans oublier les restauratrices avec leurs sandiwiches pour alléger la faim de certains.

Interrogé, un vendeur qui préfère garder l'anonymat de dire:"je suis venu de Touba pour pouvoir écouler mes chapelets. Je viens à Dakar que pour deux événements (la ziarra omarienne et l'appel des layénes).

On ne s'en plaint pas malgré les tracasseries mais nous espérons y tirer profit. Même son de cloche pour des dames venues du Fouta loin avec les perles et autres.

Les vendeurs de crédit pour téléphones sans oublier leurs structures se frottent les mains car  il y a une forte demande. Signalons que la manifestation se déroule avec la lecture du Saint Coran accompagnée de prières (Doua).

La journée sera clôturée par la cérémonie officielle qui sera présidée par le ministre de l'Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo et sa délégation.

Nous y reviendrons

Alpha Sidibé Dakar pour lejourguinee.com

Les bonnes nouvelles s'accumulent pour les Sénégalais. Les Lions ont régalé sur la pelouse lors des matchs de poule en accédant aux quarts de finale. Comme si cela ne suffisait, c'est Sénégalaise qui portera encore son drapeau national pour chanter l’hymne de la Coupe d’Afrique lors de la cérémonie de clôture de la fête du football continental. Cette cérémonie est prévue le 05 février prochain au stade de l’Amitié à Libreville, devant des milliers de téléspectateurs à travers le monde.

Les organisateurs ont jeté leur dévolu sur la Diva Coumba Gawlo pour clore en beauté ce grand concert des nations. Reconnue pour son engagement dans les combats de développement et icône incontestable de la jeunesse africaine qui gagne, la patronne du label Sabar interprétera trois  morceaux de son riche répertoire pour porter la voix de l’Afrique.

Alpha Sidibé Dakar pour lejourguinee

 

Plus d'articles...

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account