Maître Augustin Senghor, président en exercice, a été réélu dans la nuit du samedi au dimanche au deuxième tour à la présidence de la Fédération sénégalaise de football (FSF) pour un mandat de quatre ans. Voici les résultats du vote

 Me Senghor a obtenu 264 voix contre 151 voix pour Mbaye Diouf Dia.

Au premier tour, Me Senghor a eu 234 voix . Mbaye Diouf

Dia est arrive en deuxième 104 voix et Louis Lamotte 75 voix.

Avec ce score, aucun des trois candidats n’a atteint les 2/3 des votants (277 voix) requis pour être élu dès le premier tour.

Le deuxième tour a opposé Augustin Senghor et Mbaye Diouf Dia.

Elu en 2009 et réélu en 2013, Me Augustin Senghor va rempiler pour un 3-ème mandat de quatre ans à la présidence de l’instance dirigeante du football national.

Signalons que l'élection a été supervisée par le Président de la fédération Mauritanienne de Football Ahmet Yaya au nom de la Confédération Africaine de Football et de la FIFA et présidée par le Ministre des Sports Matar Bâ qui a ouvert la cérémonie.

Après sa réélection Mr Sengor a appelé à l'union des cœurs et de se tourner vers les échéances proches comme le dernier tour qualificatif  au CHAN  2018 prévue au Kenya où le Sénégal recevra ce mercredi le Syli National de la Guinée au Stade Alassane Djigo de Pikine sans oublier la double confrontation contre le Burkina Fasso pour les éliminatoires  de la Coupe du Monde Russie 2018.

Alpha Sidibé depuis Dakar pour lejourguinee

 

Communiqué : C’est avec beaucoup de surprise que nous avons lu sur le site Internet de Jeune Afrique, ce lundi 31 Juillet 2017, un article relatif à des démarches que mènerait le Comité d’Organisation local de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 (COCAN) vers le pays frère et voisin de Sierra Leone afin que ce dernier abrite l’une des six (6) poules des phases finales de la compétition.

Le Président Antonio Souaré et tous les membres du COCAN portent un démenti formel et catégorique à cette information. Cette question n’a jamais été à l’ordre du jour et aucun contact, formel ou informel, n’a été ni envisagé encore moins effectué vers une quelconque autorité sportive léonaise ou d’un autre pays pour la co-organisation.

La Guinée, comme vous l’avez écrit, tient toujours à organiser la Coupe d’Afrique des Nations 2023 conformément au nouveau cahier des charges de la CAF portant le nombre d’équipes de 16 à 24 suite à la nouvelle résolution votée lors de l’Assemblée Générale des 20 et 21 Juillet 2017 de Rabat.

Pour le COCAN

Le Président

Antonio Souaré

Dans le cadre de la promotion de la pratique du sport à la base, l’Association Sportive de Kaloum (ASK) junior a reçu en amical FC Souleymane, ce diamnche au stade de la mission dans la commune de Kaloum. Le score final est de 3 buts à 1 en faveur des juniors de l’ASK.

A 15h 10 minutes, l’arbitre central, donne le coup d’envoi de la rencontre en présence d’un public nombreux composé essentiellement de jeunes. Durant la première quart d’heure, FC Souleymane, un club créé en 2010 dans la commune de Ratoma, domine la rencontre et se crée plusieurs occasions. Il a fallu la 25 ème minute pour voir l’attaquant de FC Souleymane, Mamadou Bailo Bah, trouver le chemin des filets suite à une belle combinaison partie du latéral gauche. Mené 1 but à zéro, l’ASK junior se sent fouetté dans son orgueil dans ses propres installations. L’entraineur ASK Junior, Sékou Dioubaté change de stratégie à travers une solide défense en ligne. A la 35 ème minute, le meneur de jeux de cette l’équipe hôte, profite d’une mauvaise relance dans la surface de réparation adverse pour placer nez à nez son attaquant, Aboubacar Sylla, face au gardien de FC Souleymane. Ce dernier n’a pu que constater les dégâts suite à cette frappe de l’extérieur du pied gauche de ce buteur qui n’a pas trembler. Score à la mi-temps un à un.

A la reprise, ASK aggrave le score par deux fois. Apparemment, FC Souleymane, cette équipe créée à Wanindara dans la commune de Ratoma, était méconnaissable durant la deuxième explication suite à l’assaut répété de son adversaire du jour qui a dominé la partie de bout en bout. Score final 3 buts à 1 pour ASK Junior.

A la fin de la rencontre, l’entraineur du FC Souleymane salue les performances de son adversaire du jour et soutient avoir des ambitions pour son équipe composée des jeunes de 16 à 22 ans. Souleymane Bah, déclare que son objectif pour cette rencontre était de tester son équipe afin de corriger les faiblesses. « C’est le deuxième match contre ASK Junior. Le premier ils ont gagné 3 buts à 2. J’ai beaucoup d’ambition pour mon équipe. Ce sont des jeunes très talentueux qui peuvent jouer en deuxième division et même la première division pourquoi pas. Mais aussi nous voulons préparer les jeunes pour les championnats en Europe et ailleurs ». Souleymane Bah sollicite l’appui des uns et des autres pour atteindre les objectifs. Puis qu’actuellement, dit-il, nous fonctionnons sur fonds propre mais l’ambition est là.

De son côté, le sélectionneur de ASK Junior, Sékou Dioubaté, se réjouit du déroulement de la rencontre. Selon lui, il a de bon rapport avec Souleymane et ont presque les mêmes objectifs. Il soutient qu’en Afrique, il faut toujours avoir des équipes de catégorie inférieure, cadets, juniors pour préparer la relève. Au cours des rencontres de ce genre, si on trouve que le talent de certains joueurs est de très bon niveau, ils peuvent intégrés l’équipe A de l’ASK et le Président Bouba Sampil tient beaucoup à ça dans le but de promouvoir les jeunes guinéens au lieu de prendre des étrangers. Aussi, ajoute-t-il, lors de la dernière coupe du monde junior, 5 de mes joueurs y ont pris part.

Alhassane Barry  

 

 

 

 

 

     

 

 

  

C’est un record dans l'histoire du football. Le PSG doit débourser au moins 222 millions d’euros pour s'offrir le jeune attaquant brésilien Neymar. Une somme phénoménale à laquelle s’ajoutent d'autres chiffres tout aussi impressionnants.

Il ne s'agit pas d'un transfert classique comme celui de Paul Pogba qui avait fait l'objet de surenchères en 2016 lors de son transfert de la Juventus Turin pour Manchester United. D'un montant de 105 millions, il avait défié la chronique. Cette fois, le PSG va devoir s’affranchir de plus du double, 222 millions d’euros, soit le montant de la clause libératoire permettant à Neymar de mettre un terme à son contrat avec le Barça qui se terminait en 2021. La somme de cette clause libératoire – un mécanisme autorisé par la ligue professionnelle espagnole – a été fixée par le club catalan.

Mais pour le PSG qui délie les cordons de sa bourse, la dépense ne va pas s'arrêter là. La star brésilienne va lui coûter beaucoup plus cher. Aux 222 millions d'euros, il faudra ajouter son salaire annuel net d'environ 30 millions d'euros, une somme qui sera majorée de 20 millions d'euros de charges sociales et patronales. C’est un peu moins que Christiano Ronaldo au Real Madrid avec 32 millions et Lionel Messi au FC Barcelone, 35 millions d’euros, mais c'est deux fois ce que Neymar gagnait au Barça. Une affaire en or.

De plus la star brésilienne a négocié un salaire net d'impôts sur le revenu. Ces impôts seront payés par le club parisien, soit environ 10 millions d'euros annuels, le tout durant les cinq années de son contrat. Et ce n'est pas fini. Restent encore à la charge du PSG 35 millions d'euros, correspondant aux commissions relatives au transfert de Neymar dont les heureux bénéficiaires sont le joueur lui-même, son père ainsi que quelques intermédiaires.

Neymar, un produit commercial

L’enjeu de ce transfert est sportif, mais il est aussi financier. Car si Neymar est un joueur d'exception, il est avant tout un produit. Des sommes colossales de retombées économiques sont attendues à tous les niveaux. Sur les 222 millions d’euros que le PSG va payer au Barça pour la clause libératoire, près de 40% devront être versés au fisc espagnol. Ensuite, ce sera au tour de l’Etat français d'en profiter. Ce transfert est une bénédiction pour ses caisses, à un moment où l’Etat se serre la ceinture. On estime à au moins 110 millions d’euros le montant des charges sociales et patronales que le PSG devra payer sur le salaire que Neymar va toucher pendant la durée de son contrat. Sans compter l’impôt sur le revenu, la TVA et d’autres impôts que l’Etat va percevoir sur la vente des produits dérivés, les billets ou encore les droits télévisés...

Même si pour l’instant les spéculations les plus folles circulent, le PSG devrait être aussi le grand gagnant, selon les experts. Les recettes du club pourraient grimper jusqu’à 150 millions d’euros par an, estiment les analystes du foot : le club parisien va profiter de l’image de Neymar pour augmenter les recettes publicitaires, celles des sponsors et des équipementiers.

Le joueur devrait attirer également plus de monde dans les stades ce qui se traduit par une hausse des ventes des billets. Le transfert va également profiter à la Ligue 1. Avec une telle star, les droits télévisés du championnat français vont augmenter à l’étranger.

Source: RFI

Mohamed Salah va quitter l'AS Rome pour jouer à Liverpool pendant cinq ans, a annoncé le club anglais ce 22 juin 2017. Montant estimé de la transaction : 39 millions d'euros, sans compter d’éventuels bonus versés au club italien. Un transfert qui pourrait faire de l'Egyptien le footballeur africain le plus cher de l’histoire, juste devant le Sénégalais Sadio Mané.

Mohamed Salah est-il devenu le footballeur africain le plus cher de l’histoire, ce 22 juin 2017 ? L’Egyptien pourrait avoir ravi ce titre officieux à son nouveau coéquipier à Liverpool, Sadio Mané.

L’été dernier, le Sénégalais avait en effet été transféré chez le club anglais contre 36 millions d’euros environ. Mohamed Salah, lui, vient de quitter l’AS Rome (Italie) contre 39 millions d’euros environ, a annoncé le club anglais ce 22 juin 2017.

Après Bony et Mané...

Mais il y a presque toujours une part variable dans le montant des transferts. Elle est généralement liée aux performances du joueur et/ou du club recruteur. Or, d’après le site transfermarkt – généralement bien informé – Sadio Mané aurait finalement coûté 41,2 millions d’euros à Liverpool alors que Salah devrait être transféré contre 42 millions d’euros environ…

Après l’Ivoirien Wilfried Bony en janvier 2015 et Mané en juillet 2016, Mohamed Salah pourrait donc bien être à l’origine d’un nouveau record.

Grosse plus-value pour les finances de l’AS Rome

Mais pour l’ailier de 25 ans, l’essentiel est ailleurs. L’Egyptien fait son retour en Angleterre après une première expérience frustrante à Chelsea, de janvier 2014 à juillet 2016. Celui qui a été formé chez Arab Contractors SC (première division égyptienne) puis qui s’est révélé en Europe au FC Bâle (première division suisse) n’est pas parvenu à s’imposer avec le club londonien.

 

Lire la suite

 

 

Plus d'articles...

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account