Destitution de Kéléfa Sall : « nous allons demander le départ des signataires de la motion », dixit Dr Faya Millimouno

actualités

Depuis hier mercredi, le sujet qui domine l’actualité en Guinée, reste la motion de destitution de Kélèfa Sall, signé par les membres de la Cour constitutionnelle. Cet acte a suscité de vive réaction au sein de la classe politique et sociale. Ce jeudi 13 septembre 2018, notre reporter à tendu son micro au président du Bloc Libéral. Le Dr Faya Millimouno condamne le comportement des magistrats de la Cour et décide d’aller plus loin. Lisez !

« C’est un pas qui a été pris dans la mauvaise direction de la part des sages de la cour constitutionnelle. Selon nos conseillers juridiques, en la matière c’est une démarche qui n’a pas de base ni constitutionnelle ni légale. Ce qui monte clairement c’est de l’activisme politique.

Ceci étant, le BL sera au côté de tous les autres acteurs politiques et spéciaux pour se battre en vue de la protection de M. Kéléfa Sall qui aujourd’hui incarne la protection de notre constitution. Mais nous n’allons pas nous limiter là. Nous allons demander le départ des signataires de la motion, parce qu’ils ont fait preuve d’activisme politique. Cela les disqualifie d’être membre de la Cour constitutionnelle. Nous nous battrons non seulement pour que Kélèfa Sall reste président de la cour constitutionnelle.

Les signataires ont montré qu’ils sont capable d’être manipuler par les politiques pour poser des actes politiques. Donc, on met en risque notre pays. C’est pour cette raison, les gens qui ont signé cette motion devront être gommés à la Cour constitutionnelle. Nous allons demander aux organes dont ils sont originaires de designer en tenant compte de la responsabilité qui incombe la cour pour proposer des gens beaucoup plus professionnel et beaucoup plus capable de jouer le rôle que la constitution leur confère ».

Propos recueillis par Sadjo Diallo

+224 624 37 26 68

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account