Audit du fichier : le comité technique chez le Me Salif Kébé

Politique

Dans le but de qualifier d’avantage le processus électoral en Guinée, les acteurs conviennent de faire un audit du fichier électoral. Pour mettre en œuvre cette initiative, un comité technique a été mis en place et des experts sont recrutés. Ledit comité, présidé par M. Mamadi 3 Kaba de la société civile a été reçu, ce mardi, 7 Août au siège de la CENI, par Maître Amadou Salif Kébé, président de l’institution entouré des commissaires.

Au sortir de la rencontre, le numéro un de l’institution en charge des élections rappelle que l’audit du fichier électoral a été décidé par l’accord du 12 Octobre 2016. Pour M. Kébé, il s’agit pour eux de savoir exactement ce qu’il y a dans le fichier. Notamment  quelles sont les imperfections, ce qu’il faut améliorer, ce qu’il faut enlever dans le fichier électoral pour qu’il soit le plus performant possible. Il poursuit en disant que l’exercice consiste à mettre face à face les  experts internationaux qui sont venus et la base de données. Ces derniers, ajoute- t-il, vont lancer de requêtes pour voir est-ce-que le standard international en matière de gestion du fichier est respecté, est-ce-ce que l’environnement est propice pour le développement de ce fichier là et comment procéder pour une bonne amélioration dans les années à venir. D’après, M. Kébé, aux termes des travaux prévus pour 25 jours, les experts vont produire un rapport et les recommandations issues de ce travail seront prises en compte lors de la révision du fichier. Il soutient que le travail administratif a déjà commencé et le travail sur le site central va commencer probablement demain mercredi. Il précise qu’il reviendra aux experts de déterminer comment ils vont travailler et pour combien de temps ils pourront finir avec le rapport.

A rappeler que la CENI avec l’appui des partenaires notamment l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), et l’Union européenne (UE), a recruté 7 experts avec des spécialités pour le travail de l’audit du fichier.  Alors que le comité de technique est composé comme suit : la société civile comme président, le Ministère de l’administration du territoire comme vice-président, deux commissaires de la CENI, des représentants des groupes parlementaires présents à l’Assemblée nationale, des représentants des partenaires techniques et financiers (PNUD, OIF, UE).

Alhassane Barry

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account