Vie associative en Guinée: le général  Bourema Condé promet de mettre l’ordre dans le désordre

Société

Ce lundi 30 juillet 2018 à Conakry,  le général Bourema condé, ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a rencontré les représentants des ONG et associations évoluant en Guinéen. L’objectif était de les inviter à respecter  la loi 019 de l’assemblée nationale guinéenne qui permet à chaque structure d’exercer sur le territoire guinéen.

Au sortir de cette rencontre, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisationa a rappelé que le premier papier d’une ONG, c’est l’agrément. Selon lui, si  une association n’a pas d’agrément, il est impossible d’exercer sa mission

« C’est le droit de chaque citoyen guinéen ou de  chaque groupe de  citoyens guinéens qu’il en manifeste le désire d’être en possession de cet  agrément .Tout détenteur d’un agrément a comme premier article de son agrément, nous sommes apolitiques et à but non lucratif et cela est clair chez tout le monde», a-t-il dit.

Il a ensuite indiqué que certaines associations et ONG évoluent sur le terrain sans agrément délivré par le ministère de tutelle et qui continuent à  violer leurs domaines d’intervention. Selon  Général Bourema Condé, la récréation est terminée.

Pour ceux qui ont des agréments, le ministre précise  que : « les associations auxquelles nous délivrons les agréments,  sont apolitiques et à but non lucratif. Que cela soit compris de toutes et de tous ceux qui sont membres des mouvements associatifs et des ONG.

« Si vous n’avez pas d’agrément, prévient-il, vous ne pouvez pas être sur le terrain. Je suis en demeure d’interpeller devant la loi celui qui s’agite  ou qui évolue sur le terrain au nom d’une association, d’une ONG  qui n’est pas agréé. Je vous mets en rapport avec la loi ».

 Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account