Augmentation du prix du carburant : Syndicats et forces sociales unissent leurs efforts pour contraindre le gouvernement

Société

L’augmentation unilatérale du prix du carburant à la pompe continue de susciter une vague d’indignations dans le pays. Une grève générale lancée par l’inter centrale syndicale CNTG-USTG paralyse le fonctionnement administratif et la circulation routière. Aujourd’hui, chacun y va de son commentaire par rapport à cette situation qui risque de paralyser le pays pour plusieurs jours si les acteurs ne parviennent pas à s’entendre.

Il y a quelques jours, le gouvernement se défendait d’avoir subventionné le carburant à hauteur de plusieurs centaines de milliards de francs guinéens. Ce qui pourrait affecter le développement socioéconomique du pays.

Faux rétorquent l’Inter centrale syndicale CNTG USTG et certains économistes. Pour l’Inter centrale, il est hors de question de procéder à une quelconque augmentation du prix du carburant. L’universitaire et l’économiste, Alhassane Makanera Kaké est de même avis. Interrogé ce lundi dans ‘’Espace Expression’’, l’universitaire a été catégorique : « l’Etat pouvait ne pas augmenter du tout le prix du carburant ».

Cette grève lancée par l’Inter centrale pourrait bénéficier de l’appui des forces sociales. Ce mardi 10 juillet 2018, elles lancent un appel à une grande mobilisation sociale. Objectif, contraindre le gouvernement à revenir sur sa décision.

Lejourguinee.com

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account