Arrestation d’Aboubacar Sidiki Mara : la centrale l’UGTG menace de marcher pour exiger sa libération

Société

Plus d’une semaine après l’arrestation d’Aboubacar Sidiki Mara, dans sa chambre d’hôtel à Boké, l’Union Générale des Travailleurs de Guinée (UGTG) compte organiser une marche pacifique pour réclamer sa libération. Une déclaration lue par son secrétaire général, El hadj Kandet Sankhon mentionne cette information.  Les autorités vont-elles prendre cette déclaration au sérieux dans la mesure où l’arrestation du syndicaliste dans la cité minière de Boké s’est déroulée sur ordre du président Alpha Condé ? Le temps nous le dira.

Dans une déclaration publiée en début de semaine, le secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs de Guinée (UGTG) a regretté avec amertume et a condamné l’ingérence flagrante du gouvernement guinéen dans les affaires syndicales, à travers l’enlèvement et la séquestration du Camarade Aboubacar Sidiki Mara, le secrétaire général adjoint, dans la nuit du samedi au dimanche 06 mai 2018 à Boké à 3h du matin.

Selon lui, l’année 2018 aurait été l’année la plus sombre dans l’histoire du mouvement syndical en Guinée. « La répression sous-couverte de l’impunité, des actions d’intimidation sont encore aujourd’hui de plus en plus devenues une méthode et une pratique imposée comme préalables à nos organisations syndicales avant toute forme de négociation sérieuse avec l’Etat employeur.  Pour nous, cette arrestation mafieuse est une manière de tuer le syndicalisme en Guinée », regrette-t-il.

Le camarade Kandet Sankhon lance un appel de soutien avant de prendre à témoins l’opinion et internationale sur les risques de cette ingérence politique dans les affaires syndicales. 

« L’Union Générale des Travailleurs de Guinée prend à témoins l’opinion nationale et internationale sur la violence fragrante du droit syndical par les plus hautes autorités de la République. L’Union Générale des Travailleurs de Guinée lance un appel pressant à l’opinion nationale et internationale à toutes les sociétés civiles guinéennes, aux organisations syndicales nationales et internationale, d’apporter leur soutien indéfectible à l’UGTG et à son secrétaire général adjoint, le camarade Aboubacar sidiki Mara », lance-t-il.

Il a en in déclaré que sa structure compte organiser une marche pacifique le mercredi 16 mai 2018 du port autonome de Conakry en passant devant la présidence de la république, pour réclamer la libération de leur collègue.

Aboubacar PASTORIA CAMARA

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account