Affrontement à la frontière guinéo-malienne : le général Bouréma Condé fait des précisions

Politique

Venu pour faire le compte rendu de la 23ème rencontre du comité de suivi, ce lundi 07 mai 2018, le ministre de l’Administration du Territoriale et de la Décentralisation a profité de l’occasion pour évoquer les affrontements intervenus à la veille entre Guinéens et Maliens à Kourémalé, localité située à la frontière guinéo-malienne.

Selon lui, c’est un cortège de mariés maliens accompagné de plus de 300 personnes qui sont arrivés à Kouremalé, la frontière entre la Guinée et le Mali.  « Ils ont voulu traverser la frontière à partir d’une zone non autorisée. Les gendarmes guinéens ont refusé tout en leur disant qu’ils ne pouvaient pas traverser vers la frontière guinéenne. Ce qui n’a pas plu aux Maliens », explique-t-il.

Ensuite, il a indiqué que les Maliens ont commencé à faire des jets de pierres et des altercations ont débuté. « Les gendarmes maliens aussi ont commencé à tirer à l’air, causant un incendie qui a ravagé des boutiques, magasins et un camion plein de marchandises », précise-t-il.

Sitôt informé, le général Bouréma Condé a dit avoir appelé le ministre des Affaires Étrangères du Mali. « Il m’appelle même son ami et il m’a donné une réponse de consolidation », dit-il.

Enfin, le ministre guinéen de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a rassuré que les dispositions sont déjà prises pour que cela ne se répète plus.  Selon lui, le calme serait revenu dans la localité et il n’y a aucune mort enregistrée.

Cependant, lundi matin, plusieurs médias ont annoncé des morts et des dégâts matériels importants.

Aboubacar Pastoria Camara

           

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account