Guinée: Comment éviter les conflits dans les zones minières? 

Société

Pour éviter les conflits dans les zones minières en Afrique en général et en Guinée en particulier, l’ONG United Support Fort Peace international rencontrera les sociétés minières dans les semaines prochaines, dans le cadre de la sensibilisation. Cette annonce a été faite au cours d’un entretien que le président   national de cette organisation a accordé à notre rédaction.

Tout d’abord, le président national, Alpha Oumar Bah, a présenté de façon globale cette organisation non gouvernementale. Selon lui, l’United Support Fort Peace (USP) international est une organisation à but non lucratif qui a pour objectif de gérer la bonne gouvernance en Guinée, la gestion et la prévention des conflits dans les zones minières. Elle est aussi chargée de promouvoir l’éducation en Guinée et tout ce qui concerne les objectifs du développement durables.

Il a également rappelé que cette ONG  est en Guinée depuis 2017. « Nous avons essayé de toucher certaines communautés, voir réellement comment implanter cette organisation en Guinée », déclare-t-il.

Parlant de l’importance de l’organisation, le président national explique : « nous, nous engageons à résoudre les conflits dans les zones minières comme le cas de Boké, de Mandiana et autres. Il y a tout le temps des conflits. Ces conflits touchent réellement la communauté, les sociétés minières et l’Etat aussi. Toutes les parties prenantes peut être perdantes dans ces conflits. Par exemple, ce qui s’est passé à Boké et à Kamsar. Quand vous calculer les pertes que SMB a subies, c’est des milliards de francs guinéens.  Donc, imaginer tout cela, ce n’est pas bon pour le pays et quand les usines sont en arrêt, par exemple le cas de Fria.  Aujourd’hui, il y a des milliers de personnes qui sont au chômage, il y a des milliers de familles qui sont dans des crises. Donc, s’il n’y a pas une organisation pour prévenir ou  gérer tout cela, ce n’est pas bon pour le pays ».

En ce qui concerne la rencontre avec les sociétés minières, Alpha Oumar Bah promet de faire dans les semaines prochaines une caravane guidée dans les sociétés minières pour rencontrer les responsables afin de leur expliquer les objectifs de leur structure. « Nous allons les rencontrer pour qu’on puisse travailler ensemble dans la prévention et la gestion des conflits dans les zones minières », dit-il.

Parlant de la place qu’occupe son ONG, le président national précise qu’ils sont comme les citoyens actifs qui doivent agir pour le bien-être de la communauté guinéenne. « C’est ce qui nous motive plus, à pouvoir aider le gouvernement mais en nous impliquant au développement de la Guinée. Parce que le gouvernement, seul, ne peut pas agir de façon globale pour solutionner tous les problèmes. Donc, il faut que certaines ONG ou la société civile se mettent à la tâche pour que certains problèmes puissent être gérés de façon locale avec la communauté, les sociétés industrielles et les sociétés minières », précise-t-il.

Il a enfin lancé un message à l’endroit des unités industrielles et les communautés riveraines. « Le message que j’ai à lancer de façon globale, les sociétés minières doivent respecter leur engagement vis-à-vis de l’Etat et au niveau des communautés, à la communauté de penser à leur propre développement », conclut-il.

Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account