Crise politique en Guinée : le REFMAP appelle à la paix

Politique

Pour contribuer à la consolidation de la paix, le réseau des femmes du fleuve Mano pour la paix (REFMAP) a rencontré le réseau national des Communicateurs traditionnels de Guinée (RENACOT) ce lundi 19 mars 2018 à Conakry. L’objectif était de contribuer à travers la Communication traditionnelle dans la prévention et la résolution des conflits en Guinée.

Ils sont au total, 120 participants venus des différentes catégories sociales (religieux, griots, chasseurs, guérisseurs, forgerons, cordonniers, féticheurs) dans les 33 préfectures et les 5 communes de la capitale.

Dans son intervention, la présidente du REFMAP, Hadja Saran Daraba, a affirmé que la crise sociopolitique que traverse le pays justifie largement cette réunion du réseau national des communicateurs traditionnels.

 « En plus de la crise qui prévaut, il y a quand même sept ans que le bureau qui existe actuellement a été élu et entre temps on n’a pas eu l'assemblée générale. Donc, nous pensons que sur la demande des membres de l'intérieur mais aussi de Conakry que le REFMAP a été interpellé pour aider à la tenue de cette assemblée générale afin de relancer les activités de RENACOLT », déclare-t-elle.

 Parlant de la crise politique dans le pays, la présidente indique que « tous les 2 ou 3 mois, on a une petite accalmie et puis ça resurgit et on ne peut pas construire le pays dans cette atmosphère. Non seulement, nous ne pouvons pas réussir le développement, mais surtout nous nous décrédibilisons vis à vis de l'opinion publique internationale », ajoute-t-elle.

« Si nous voulons être des partenaires, il est important que nous méritions la confiance des partenaires. Ce qui prévaut aujourd'hui dans le débat politique n'a pas lieu d'être.

Nous avons des textes, nous avons des institutions et ce sont ces institutions qui devront nous permettre de discuter tous nos problèmes y compris de nos différends parce que on n'est pas supposé avoir toujours l'accord.

Surtout, même si nous avons un désaccord, il faut que nos désaccords soient discutés de manière paisible pour permettre vraiment la compréhension. Mais aussi pour permettre à tout le monde d'avancer dans le bon sens », conclut-elle.

Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account