Elections locales à Faranah : Mohamed Lamine Kaba crie à la fraude

Inteview

Même s’il reconnait l’arrivée en tête de la liste indépendante dans la commune urbaine de Faranah, pus suivi du RPG, le président du parti FIDEL conteste les résultats. Selon lui, lle parti au pouvoir a fraudé les élections.

Bonjour M. Kaba, certains acteurs politiques crient à la fraude. Comment les élections se sont passées de votre côté ?

Les élections ont été émaillées de fraudes importantes d’abord au niveau des cartes électeurs. Nous avons arrêté certains responsables du RPG qui avaient des lots de cartes électeurs non distribuées qui voulaient les faire passer aux autres militants ou de se procurer d’autres papiers de procuration en vue de faire voter des personnes qui n’avaient pas droit de voter. Nous avons constaté encore dans les quartiers il y avait certains chefs de quartiers qui avaient des lots de carte électeurs. Donc en un mot, c’est ce que nous avons constaté sur le terrain.

Il y a eu des preuves de fraude par le RPG. Dans mon fief, il y a eu 8 bureaux de vote qui ont été annulés ce qui a fait que dans la circonscription électorale je me suis retrouvé avec un siège. Voilà ce que nous avons déploré. Nous avons même fait une requête pour qu’on puisse invalider les PV qui nous sont favorables qui ont été annulés.

Les tribunaux ont 2 jours pour statuer sur une requête, la CENI aussi. Aujourd’hui où en est-on avec votre requête ?

Pour le moment, nous n’avons pas eu de suite. Je ne sais pas à quel niveau ça pourra nous amener. Ce qui est important, nous avons fait nos requêtes. On ne sait pas s’ils prendront compte de nos revendications oui ou non. Ce qui est , nous contestons ces résultats, nous le désapprouvons et nous sommes prêts à défendre notre droit.

Alors depuis le vote, des violences sont signalées un peu partout dans le pays. Quel est votre point de vue ?

C’est déplorable, surtout ce qui s’est passé à Kalinko où des citoyens se sont attaqués à d’autres voisins pour des raisons électorales où il y a eu des cas de morts, des incendies etc. Ce sont des situations particulièrement dangereuses pour le pays. Nous interpellons la justice en vue de traquer les responsables de ces barbaries, les traduire en justice, les sanctionner à la hauteur de leur forfaiture. Quel qu’en soit l’homme pour qui vous votez, cela ne doit pas être plus important que la vie d’autrui. Nous pensons qu’il y a eu l’extrémité et c’est ce que nous avons constaté à Kindia, même encore dans certains quartiers de Conakry. Nous pensons que tout ça, c’est un signe qui ne rassure pas un processus apaisé. Il faut situer les responsabilités. Il faut de la transparence, il faut des votes débarrassés de fraude pour permettre aux citoyens de choisir les Hommes qu’ils veulent et qui ne devraient pas être sanctionnés comme nous l’avons constaté. Donc nous nous pensons quelque part il y a la responsabilité du RPG qui a cherché à se maintenir coute que coute et c’est ce qui a poussé certaines personnes à la violence.

Il parait que c’est une liste indépendante qui est arrivée en tête dans la commune urbaine de Faranah. Qu’en est-il ?

Oui, c’est une liste indépendante. Le mouvement indépendant à Faranah est un mouvement de révolte, de défiance. C’est un mouvement constitué exclusivement par les déçus du RPG qui ont jugé nécessaire de s’organiser au sein d’un  mouvement indépendant qui n’ont pas voulu rejoindre  parti politique, qui ont cru que la meilleure façon de défier Alpha Condé et son RPG était de s’organiser dans une structure qui n’avait rien à voir avec un parti poliautretique. 

Lire la suite

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account