Guinée : la Ceni organise une soirée électorale sans saveur

Politique

Après la fermeture des bureaux de vote, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé à la maison de la presse une « soirée électorale ».  Une première en République de Guinée. Elle était animée respectivement par le directeur chargé de la formation et de la planification, Jacques Gbonimy, du trésorier, le Dr Oumoury Sanoh et le Dr Kouyaté avec la modération de Ibrahima C Camara.

 

A l’entame de cette soirée électorale, le trésorier de la CENI est revenu sur toutes les étapes de l’organisation des élections locales de ce 4 février.  Le Dr Oumoury Sanoh est ensuite revenu sur la journée électorale et les difficultés rencontrées dans certains bureaux de vote tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Au nom de la Ceni, il s’est réjoui du travail abattu surtout sur le plan de la formation car, justifie-t-il, « une élection ne peut pas aller sans la formation.

Pour sa part, le directeur de la Formation et de la planification a abordé sur le bon déroulement et la réussite des élections. La Ceni se réjouit aujourd’hui de la tenue élections. Tout en précisant que cette fois-ci, c’est la Commission électorale nationale qui publiera les résultats et non la Cour constitutionnelle.  

Les responsables de la Ceni n’ont pas pu, dimanche soir, donner les résultats provisoires d’aucune circonscription électorale sur les trois cent quarante-deux (342) que compte le pays.

Ils ont, par contre, annoncé des solutions palliatives aux différentes défaillances constatées lors du déroulement du scrutin.

Selon la Ceni, ce sont près de 5,9 millions de Guinéens qui étaient appelés aux urnes ce dimanche 4 février 2018. Il y a, ajoutent les responsables de la Ceni, 1 323 listes en compétition, 29 669 candidats, 98 listes indépendantes, 1 108 partis politiques et 117 listes de coalition de partis politiques.

Compte rendu Amadou Kendessa Diallo

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account