Guinée : un gouvernement de filles remplacera celui de Mamady Youla, le 11 octobre prochain

Politique

A l’approche de la journée internationale de la  jeune fille, prévue le 11 octobre prochain, le Commissariat général de "Conakry capitale mondiale du livre" en collaboration avec le plan international sous la tutelle du ministère de l’Action sociale, prépare 32 jeunes filles pour représenter le gouvernement  guinéen à ce jour. L’annonce a été faite par le commissaire de cet événement culturel, ce week-end à Conakry.

Dans sa communication, Sansy Kaba Diakité, le commissaire général de l’événement ‘’Conakry capitale mondiale du livre’’ a rappelé que dans son calendrier, il y a des journées à célébrer. «Vu que nos jeunes filles sont sujet à plusieurs problèmes dans notre pays notamment l’excision, le mariage précoce, l’abandon scolaire, nous avons décidé de marquer cette journée », déclare M. Diakité.

Parlant de la célébration de la journée internationale de la jeune fille, le commissaire général a rappelé qu’elle  a été inscrite dans l’agenda des Nations-Unies, grâce au plaidoyer du plan international. « C’est cette institution qui nous aide  à construire cinq points  de lecture dans les quartiers de Conakry », ajoute-il.

En ce qui concerne ce gouvernement féminin qui remplacera celui d’Alpha condé à l’occasion de cette journée, Sansy Kaba Diakité précise: "c’est un conseil inter ministériel avec les filles autour du premier ministre, chef du gouvernement. Le 11 octobre  même, une jeune fille de Guinée prendra  la place du professeur Alpha Condé pour quelques minutes ou quelque heures pour faire rêver les jeunes filles de Guinée et de l’Afrique entière. Par ce que, notre président est à la tête de l’Union africaine".

Pour terminer, il a promis qu’en France, c’est une jeune fille qui prendra la place de Mme Anne Hidalgo, maire de Paris. Dans d’autres pays du monde entier, ce sont  les  jeunes filles qui prendront le pouvoir. Pourquoi pas en Guinée ? s’interroge-t-il

L'objectif est de "faire passer des  messages qui touchent" nos "enfants, nos filles et nos sœurs".

Pour le choix des critères, Idiatou Camara consultante de cette célébration, a signalé que la sélection a été faite dans les écoles. « C’est les meilleurs qui ont été retenues, la plus âgée à 17 ans », affirme-t-elle.

Comme indiqué tantôt, l'objectif est de "faire rêver les filles pour que le 11 octobre dans le monde entier, le pouvoir appartienne aux filles".

De son côté, Kadiatou Konaté, la porte-parole de ce gouvernement prendra le pouvoir à cette date.  

Aboubacar Pastoria Camara

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account