Crispation politique: le RPG accuse et met en garde

Politique

Lors de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG/AEC ce samedi 29 juillet 2017, les cadres dudit parti ont vertement accusé le principal parti de l’opposition(UFDG) de vouloir déstabiliser le régime actuel. Selon eux, le parti au pouvoir ne se laissera pas faire.

Depuis que l’opposition républicaine a entamé ses meetings, la crise de confiance gagne du terrain entre mouvance et opposition. Ce samedi lors de l’assemblée générale du parti au pouvoir, son secrétaire administratif a accusé l’Union des forces démocratiques de Guinée de vouloir déstabiliser le pays à travers ses manifestations. Selon Lansana Komara, l’UFDG ne joue pas franc jeu. « Ils veulent seulement nous amener vers le chaos, si non les choses sont très claires. Le président de la République vient de promulguer le code électoral. Ils ont des intentions inavouées. Mais ce qui est clair, nous les avons à l’œil. Le chaos, la diversion ne passeront pas en Guinée. Tout ce que nous pouvons dire à nos compatriotes de l’UFDG, ils feront mieux  de préparer tranquillement les élections et de quitter la rue pour que nous puissions aller à des élections apaisées », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le ministre Conseiller à la présidence, Batama Sow, s’est insurgé contre la récente sortie du vice-président de l’UFDG, Chérif Bah. Sur ce, il met en garde ce dernier. « Chérif sort à la télévision pour dire que depuis qu’Alpha Condé est arrivé au pouvoir, qu’on a renvoyé plus de 900 peuls dans l’administration guinéenne. Nous le condamnons fermement et nous lui demandons d’arrêter sans quoi, nous allons le traduire devant la justice. Il va sortir la liste de tous les cadres peuls que Alpha Condé a sorti de l’administration », prévient Bantama Sow.

Par ailleurs, il accuse Cellou Dalein Diallo d’être l’un des responsables de la démolition de Kaporo rail en 1998. « Ce monsieur aujourd’hui qui se positionne comme défenseur des droits de l’homme, comme défenseur de la région, le peuple n’oubliera pas qu'il est l’un des responsables de la casse de Kaporo rail »,  martèle le ministre Conseiller à la présidence.

Amadou Sadjo Diallo

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account