Création de l’alliance FAD: Pourquoi les membres ont-ils quitté l'opposition républicaine?

Politique

Publiquement, les responsables des partis membres du Front pour l’Alternance Démocratique (FAD), jurent sur le palpitant que la distance qu’ils prennent de l’UFDG n’a rien à voir avec le budget du chef de file de l’opposition. Mais en réalité c’est tout le contraire. C’est ce que nous confie le président du parti rassemblement pour le développement intégré de la Guinée (RDIG).

Au sortir de l’émission  »Club de l’actu » de notre confrère Aboubacar Daillo d’espace TV, ce samedi, Jean Marc Telliano est revenu amplement sur le différend entre les partis membres du front pour l’aternance démocratique (FAD) et l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la composition du cabinet et la subvention de l’institution  »chef de file de l’opposition »  sont au centre du divorce.

Selon le président et député du RDIG, sur la question, il aurait eus des échanges avec Cellou Dalein Diallo, qui n’a pas pris en compte les suggestions qu’il a faites.

D’abord, sur l’architecture de l’institution, le chef de file de l’opposition envisagerait de s’entourer d’un cabinet, avec des membres qui portent le titre de conseillers. Ce que son allié du RDIG ne l’entend pas de cette oreille. Préférant une coordination avec un président et des vices-présidents au tour de lui.  Dans son argumentation, M. Telliano, visiblement intéressé par  »ce poste », ne se voit pas, en tant que président de parti, conseiller le président d’une autre formation politique.

Concernant l’argent, Jean Marc Telliano,  dit avoir proposé à Cellou Dalein Diallo de mettre la question sur la table, en vue que les membres de l’opposition républicaine trouvent une clé de répartition consensuelle. Suggestion que le chef de file de l’opposition n’aurait pas pris en compte…

A propos du FAD qu’il a crée avec Aboubacar Sylla de l’UFC et Mouctar Diallo des NFD, le président du RDIG donne raison à Bah Oury qui définit le FAD comme un « front anti Dalein ». A la question de savoir si cette alliance n’est pas dans la logique d’isoler Cellou Dalein avec à la clé, lui remettre la redoutable étiquette ethnique, sans hésiter, Jean Marc Telliano répond par l’affirmative. Expliquant de passage que membres du FAD n’apportent pas du monde à l’opposition républicaine mais qu’ils lui servent de colorant ethnique.

Des confidences qui permettent de mieux comprendre le fait que subitement, les manifestations politiques ne sont plus défendables pour les membres du FAD qui, jusqu’à récemment, agitaient cette menace aux côté de l’UFDG.

In Guineealerte.com

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account