Législatives en Gambie: large victoire du camp du président Adama Barrow

Presse Etrangère

Le principal parti d'opposition à l'ex-président gambien Yahya Jammeh, le Parti démocrate unifié (UDP), a remporté la majorité absolue aux élections législatives du jeudi 6 avril, avec 31 sièges sur 53 à l'Assemblée. C'est donc une victoire écrasante pour le camp du président Adama Barrow, désormais indépendant. Ce résultat du premier scrutin post-Jammeh tourne définitivement la page du dictateur, dont le parti dominait l'ancienne Assemblée.

La Commission électorale indépendante a annoncé, ce vendredi 7 avril 2017, la victoire du Parti démocratique unifié (UDP). Le parti d'Adama Barrow (devenu indépendant pour prendre la tête de la coalition opposée à Yahya Jammeh lors de l’élection présidentielle de décembre 2016) a remporté 31 sièges sur 53, une confortable majorité par rapport aux partis qui le suivent en nombre de sièges. Ce sont le Parti de la Réconciliation Nationale (NRP) de la coalition au pouvoir, le Congrès démocratique de Gambie (GDC), qui se présentait comme la « troisième voie », et l'APR, le parti de Yahya Jammeh, avec cinq députés chacun. L’APR est très loin de son score des précédentes élections, puisqu’il n’a donc remporté que cinq sièges, tous dans la région de Foni, le fief de l’ancien dictateur.

L'Assemblée sera contrôlée, dans son ensemble, par les partis de la coalition au pouvoir depuis décembre 2016 : ils ont remporté 42 circonscriptions. Symbole de ce changement radical, l’entrée au Parlement de Fatoumata Diawara pour l’UDP. Elle avait été arrêtée et détenue après une manifestation contre l’ancien régime en 2016 et la voici sur les bancs de l’Assemblée à la place de ceux qu’elle combattait.

Par Rfi

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account