AGUIPEL: fin des travaux sur la responsabilité sociale du journaliste web

Société

Les travaux de l’atelier de formation des journalistes de l’association guinéenne de la presse en ligne (AGUIPEL) a pris fin ce samedi 18 mars 2017 à Conakry. Ces deux jours de formation ont permis aux participants d’être outillés sur  ‘’la problématique de la responsabilité sociale du journaliste web’’. La responsabilité sociale du journaliste, l’éthique, la déontologie du métier, la dépénalisation des délits de presse en Guinée et l’attitude que doit entreprendre un reporter en milieu hostile sont entre autres les thèmes que les participants ont échangés avec les facilitateurs.  

Au sortir de cette rencontre d’échange, les participants ont fait des recommandations à l’endroit du partenaire (ECES) et l’AGUIPEL.  Ils ont sollicité la multiplication de ce genre de formations, joindre la théorie à la pratique, produire un manuel sur la couverture médiatique en terrain hostile et enfin l’assistance des journalistes web dans l’obtention des outils de travail.  

Le président de l’AGUIPEL, Amadou Tham Camara, s’est félicité du bon déroulement de l’atelier. Il a tenu à rappeler que les thèmes développés lors de cette formation sont des sujets d’actualité.

« Si on voit ce qui se passe sur les réseaux sociaux et certains sites internet, certaines publications sont de nature à attenter sur les mœurs et qui peuvent aller jusqu’à détruire des ménages. Donc il est bon que les journalistes sachent quelles peuvent être ses responsabilités pénale, civile ou morale », rappelle Amadou Tham Camara.

Il a invité  aussi les journalistes à se munir d’une carte professionnelle délivrée par la HAC. « La carte professionnelle me paraît un outil indispensable pour prétendre à tous les droits. C’est un appel que je lance à tout un chacun », indique-t-il.

Moustapha Baldé, représentant d’ECES a précisé que l’appui de son institution à cette formation s’inscrit dans la continuité des autres activités d’appui en direction des médias que le Centre Européen d’appui au Processus Electoral a développé et continue à développer.

« Nous menons ces actions parce que nous qui accompagnons le processus électoral nous sommes conscients qu’une presse libre, indépendante active est un gaz de l’encrage démocratique », soutient Moustapha Baldé.  

Le chargé de de communication d’ECES a rappelé que son institution n’est pas à sa première initiative. Selon lui, ECES a suivi  les medias dans l’élaboration du code  de bonne conduite des journalistes où des formations ont eu lieu à Conakry et à l’intérieur du pays.

Président la cérémonie de clôture, le conseiller personnel du chef de l’Etat Tibou Kamara a souligné que l’année 2017 est une année pratiquement dédiée à la presse. Selon lui, le Président de la République a annoncé le partenariat avec la presse.

« La presse sera accompagnée dans ses efforts. Les prochains jours, on se rencontrera afin d’organiser une journée de presse pour revoir l’évolution récente de notre presse mais surtout de prendre en comptes l’ensemble des préoccupations qui entravent l’épanouissement des journalistes» a promis Tibou Camara.

Ibrahima Hôre Saala BAH

+224 664 64 48 95

 

 

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account