Code  électoral amendé: du temps perdu pour l'opposition?

Politique

Le président du Pedn est très sceptique sur l'issue d'un dialogue quelconque en Guinée. Il l'a fait savoir ce matin sur les ondes d'une radio privée locale.

Pour Lansana Kouyaté, l'amendement du Code électoral  est "une violation flagrante" de la Constitution guinéenne adoptée en mai 2010 par le Conseil national de la Transition -CNT. Le président du Parti de l'espoir pour le développement national -Pedn- ne croit en la réussite du dialogue car depuis l'arrivée du président Alpha Condé rien a été respecté.

Selon lui, le fait de désigner les maires est une violation de la Constitution. "Quand on dit que les maires ne seront pas élus mais plutôt désignés tout cela nous a paru incongru. On est habitué à cela. Ce n'est pas la première fois qu'on vote, qu'on viole la constitution.  La durée du mandat du Conseil dissout ne doit pas dépassé six (6) mois. Nous sommes là depuis 2010, qu'est-ce qui est fait. C'est la violation de la Constitution. C'est ce qui fait le drame de notre pays. On fait souvent, on s'accommode, on accepte et finalement , on est dans la situation de merde", déclare pessimiste Lansana Kouyaté.

Amadou Kendessa Diallo

+224 664 24 54 78

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account