Forum régional sur la Protection sociale: voici le discours du Premier ministre Mamady Youla

Société

Il m’est particulièrement agréable de présider les travaux d’une rencontre qui, dans son intitulé, fait la promotion du programme de société du Président de la République, Chef de l’Etat, Pr Alpha CONDE, à savoir l’inclusion de tous les Guinéens indépendamment de leur âge, de leur sexe, de leur statut physique ou de leur secteur d’activité. Ce chantier se singularise par sa complexité tant dans la conception, l’élaboration que dans l’exécution.

L’œuvre gigantesque de faire de la Protection sociale un instrument de résilience de nos compatriotes face aux chocs à chaque étape du cycle de vie est une des réussites de la 3e République. En témoignent les nombreuses initiatives présidentielles pour l’accès des populations aux services sociaux de base de qualité.

La protection sociale qui est à l’honneur au cours du forum régional de Conakry ne doit pas être présentée comme un horizon que nos compatriotes ne peuvent espérer atteindre qu’en rêve. Elle ne doit pas non plus être un luxe à la portée d’une frange limitée d’individus aux dépens de l’importante masse populaire. Nous devons tous veiller à ce qu’elle soit abordable, pérenne et inclusive. Tel est le credo que mon Gouvernement s’active à offrir à la population. Toutefois, en prenant le pari de réaliser ce programme, nous n’insinuons ni n’encourageons l’assistanat passif. Nous ne sommes donc pas en train d’instaurer la culture de la nonchalance au nom d’un prétendu Etat-providence.

La Guinée est un Etat de droit qui veille à ce que les personnes les plus faibles, démunis et vulnérables accèdent au mieux-être non pas parce qu’elles inspirent pitié et compassion aux yeux des instances dirigeantes, mais plutôt parce que la protection fait partie de leurs droits inaliénables. Je voudrais ici exhorter le Ministère de l'Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l'Enfance qui est le Département porteur de cet ambitieux projet ainsi que le Comité interministériel et les Partenaires Techniques et Financiers à multiplier les efforts pour matérialiser cette volonté. Je reconnais le caractère ardu de cette tâche mais ne doute point des capacités des organes précités à relever le défi.

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

Je voudrais saisir l’opportunité de cette tribune pour féliciter Madame le Ministre de l'Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l'Enfance qui, au-delà de sa figure de féministe convaincue, a initié avec clairvoyance et conclu avec tact et dextérité ce projet durant de nombreux mois. Je ne passerai pas sous silence les gestes louables de nos partenaires techniques et financiers (Unicef, Banque mondiale et BIT) pour leur accompagnement constant et leurs multiples séries de renforcements des capacités de nos cadres et institutions.

Je traduis ici la satisfaction du Gouvernement à la suite de l’obtention d’un document qui, correctement mis en œuvre, servira de rempart contre la pauvreté et la vulnérabilité auxquelles sont confrontées de nombreuses entités sociales. Je m’engage à en faire une action gouvernementale.

L’application de cette future Loi de Protection sociale requiert la participation de toutes les parties prenantes de la nation. Le Gouvernement pour sa part, prendra les dispositions necessaires en vue de l’application de cette Loien tenant compte des moyens de l’Etat restent limités au regard de ses nombreuses obligations.

En conséquence, j’en appelle au sens civique du Secteur privé fortement représenté à ces assises pour participer au financement de la Protection sociale. La même invite s’adresse aux Partenaires Techniques et Financiers qui doivent accepter de réviser à la hausse leurs allocations au bénéfice de la Protection sociale tout en réduisant les coûts d’assistance technique.

Pour terminer, j’incite les porteurs du projet à expérimenter toutes les stratégies de financements innovants et ce, en s’inspirant des modèles qui ont été testés avec succès dans d’autres pays dont les réalités sont similaires à la nôtre. Je salue la présence à nos côtés de nos frères de la sous-région; elle mérite d’être judicieusement mise à profit.

C’est donc fort de l’espoir que le présent document sera exploité à bon escient dès les prochains mois que je déclare ouverts, au nom du Gouvernement guinéen, les travaux du forum régional à Conakry.

Je vous remercie pour votre bien aimable et obligeante attention.

 

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account