L'inauguration de la mosquée de Timbo, ce vendredi 27 mai 2016, a tourné au vinaigre. Tout a été chamboulé par une "grosse bousculade" ayant abouti à un cas probable de mort, plusieurs blessés et des dégâts matériels importants.

C'est à l'heure de la prière que "des accrochages entre les forces de maintien d’ordre et des militants de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée -UFDG- ont  été signalés ce vendredi à l’occasion de l’inauguration de la grande mosquée de Timbo", affirme guineenews.

On rapprote que ces accrochages sont dus au fait que la délégation du chef de file de l'opposition, Cellou Dalein Diallo, ait été empêchée d'accéder à la sainte mosquée.

"C’est alors que les jets de pierres ont commencé à jaillir de l’intérieur", rapporte notre confrère qui indique que les forces de sécurité ensuite ont "utilisé des gaz lacrymogènes contre les jets de pierres" provoquant un tohu-bohu général.

Si le bilan actuel est d'un mort (probable), note guineenews, "toutefois, il faudra craindre dans les heures qui suivent, une évolution de ce bilan provisoire".

La délégation gouvernementale est conduite à l'inauguration de cette mosquée par le Chef du gouvernement Mamady Youla accompagné de Bah Ousmane,  ministre conseiller à la présidence, et d'autres.

Fanta Bah

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account