Eviction de Bakary à la Ceni: Enfin la lueur d'espoir?

Politique

Evincé à la présidence de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le 4 juillet 2017, Bakary Fofana avait introduit un recours en annulation de sa destitution à la Cour  Constitutionnelle le 7 août empêchant sa passation de services avec son successeur, Me Amadou Salifou Kébé.

A la grande surprise de la majorité des Guinéens, ce recours en annulation a permis à Bakary Fofana d'espérer une réhabilitation pendant quelques jours. Malheureusement, c'était sans compter sur la procédure utilisée par ses compairs pour sa destitution.

Une semaine après le report de la passation, la Cour Constitutionnelle a avalisé la décision de la plénière du 4 juillet 2017 destituant Bakary à la tête de l'organe chargé d'organiser les élections en République de Guinée.

Dans une lettre adressée à la Cour constitutionnelle, le désormais ancien président de la Ceni admet sa destitution et a souhaité bon vent au nouveau président, Me Kébé.

La crainte des Guinéens et de certains acteurs politiques

A la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), la crise est entière. Depuis son installation après la démission en 2012 de Louceny Camara, l'actuel ministre de la Ville et de l'Aménagement du Territoire, elle n'a jamais eu la confiance des acteurs politiques et de certains citoyens. La majorité estime qu'elle n'est pas indépendante et est souvent soumise aux velléités du régime. A cela, on l'accuse de n'avoir jamais voulu jouer franc jeu avec les acteurs. La preuve est qu'elle a toujours boycotté les rendez-vous du comité de suivi de l'accord issu du dialogue politique paraphé en octobre 2016 pour son application.

Pire, elle n'arrive pas à proposer un chronogramme électoral pour les élections locales. On l'accuse de piétiner sur l'accord politique obtenu suite à un consensus d'une partie des acteurs.

Aujourd'hui, avec la désignation de Me Salifou Kébé, une lueur d'spoir se dégage à l'horizon. Mais, il reste à préciser que les défis sont encore très importants.

Amadou Kendessa Diallo

 

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account